An african city: la web série africaine glamour

An african city: la web série africaine glamour

Elles sont belles, stylées, jeunes, stylées, intelligentes, stylées… oui je sais j’insiste « stylées » parce ce détail a une grande importance.  Elles, ce sont les héroïnes de la web série An African City diffusée sur Youtube  et sur son site internet.

Le pitch :

Ngozi, Zainab, Nana Yaa, Sade et Makena sont de retour dans leur pays d’origine, le Ghana, après quelques années à l’étranger pour leurs études.

Elles affrontent les diktats de la culture africaine avec humour. Le sujet principal est bien sûr l’amour parental, amical, l’amour tout court ; comme toutes jeunes femmes de leur âge elles recherchent l’homme parfait. On parle à la fois de la difficulté à revenir s’installer professionnellement dans un pays africain, que des petites incongruités que l’on peut rencontrer notamment sexuelles face à des hommes africains. On y retrouve certains clichés plus que véritables disséminés çà et là au fil des épisodes comme la question inévitable lorsqu’on retourne au pays « Qu’est-ce que tu m’as ramené ? » ou encore cette remarque aussi acerbe qu’inévitable des proches « Mais qu’est-ce que tu as grossi ? ». Il est de ce fait très facile de s’identifier aux personnages hauts en couleurs et qui pour chacune révèle une personnalité très attachante.

1779748_477075029065088_464712655_n

Les personnages :

  • Nana Yaa, l’actrice principale est ghanéenne. Elle revient de New York pour s’installer à Accra avec pour but de trouver un emploi et retrouver l’amour de sa vie.
  • Ngozi est nigériane. Elle s’est retrouvée à Accra après s’y être vu proposé un emploi. C’est la plus jeune et surtout la plus croyante.
  • Zainab, ghanéenne qui a grandi à Atlanta, revient au pays et cherche à se faire une place dans le monde des affaires.
  • Makenade mère ghanéenne et de père anglais a vécu à Londres. Elle revient à Accra après un divorce et sans emploi.

 Ce que l’on aime :

Il est assez aisé de faire un parallèle entre An african city et la série américaine Sex and the city : amitié, amour, humour, sentiments, compassion, glamour. Le cocktail parfait pour une série à succès.

Ce que l’on aime par-dessus tout :

la cerise sur le gâteau, la chantilly sur l’expresso, l’olive dans le martini, bref le cube Maggi de la sauce, c’est l’africanisme que la productrice, créatrice de la série Nicole Amarteifio a su mettre en avant de manière très intelligente.

On aime les clichés dont les personnages se moquent gentiment, on aime le fait que la série soit tournée à Accra et on ADORE le style afro chic arboré par les filles : ces tenues fraîches, chics, élégantes et surtout Made in Africa. Les créateurs africains tels que Ameyo, Afro Mod Trends ou Kiki Clothing sont ainsi mis à l’honneur.

Nos yeux ne peuvent s’empêcher de briller à chaque apparition de chacune des filles.

1556281_474363582669566_556675697_o

Ce que l’on n’aime pas :

La saison 1 comprend 10 épisodes bien trop courts à notre goût. Nous revendiquons donc de toute urgence une saison 2 J

Pour finir et si par tout hasard vous dormiez dans une caverne depuis 8 ans et n’aviez jamais entendu parler de An African City il est temps de vous mettre à jour.

Un seul mot d’ordre : COUREZ-Y et DEGUSTEZ !

An african city sur:

Le site internet

Posté par :

Partager l'article

  • Mariie Joelle

    Apparemment je vivais dans une caverne donc je cooours me mettre à jour sur Youtube hahaha

    Merci pour tes articles :)