« Nana’Secrets », la box qui sublime les femmes noires et métisses by Léna GNININVI et Catherine DIOMANDE

« Nana’Secrets », la box qui sublime les femmes noires et métisses by Léna GNININVI et Catherine DIOMANDE

Une fois n’est pas coutume… nous allons vous révéler un secret de beauté signé Nana’Secrets, vous connaissez? AyaaOpinion a rencontré les deux jeunes femmes qui se cachent derrière ce secret de nana: Léna GNININVI l’initiatrice du concept qui nous raconte les débuts de la création d’une telle box et Catherine DIOMANDE, qui nous livre ses nouvelles ambitions. Place à une interview croisée.

 ————–—————

AO/ Léna et Catherine, nos lecteurs sont impatients de vous connaître. Pouvez-vous vous présenter ?

Léna : Bonjour, je suis Léna GNININVI – 27 ans. Je suis togolaise et passionnée d’entrepreneuriat.

Catherine Diomandé @Randy_AyaaOpinion

Catherine Diomandé @Randy_AyaaOpinion

Catherine : Tout d’abord, je tiens à remercier Ayaa Opinion pour l’interview qu’elle m’accorde. C’est un très bon magazine qui met bien en valeur l’Afrique et les africains. Je me nomme Catherine DIOMANDE et je suis d’origine ivoirienne. Je gère le site www.nanasecrets.com depuis la région parisienne. Après avoir obtenu un master 2 en commerce international, j’ai créé une première entreprise de vente de robes de mariée personnalisables à petits prix. Après 3 ans et demi d’activité, j’ai décidé de fermer le site car la concurrence était trop forte et que je n’avais pas les moyens de contrer leur offre. J’ai décidé de me former en achat, une fonction essentielle dans toute entreprise. J’ai ainsi effectué un mastère spécialisé en management des achats internationaux à l’école de commerce Kedge Business School. C’est ainsi que j’ai rencontré Léna GNININVI qui faisait partie de ma promotion d’école.

AO/ Comment vous définiriez vous?

Léna : Je dirais que je suis une jeune femme calme & effacée… sauf quand on parle de business :)

Catherine : Je suis une personne réservée, optimiste et curieuse.

AO/ Nana’Secrets c’est quoi exactement ?

Léna :  A l’origine, Nana’secrets est une jeune entreprise, qui met en valeur à travers un système de box (coffret), des produits cosmétiques à destination d’une cible afro- métissée. Puis la main magique de Catherine est passée par là.

Catherine : Nous souhaitons sublimer les femmes noires et métissées avec des soins mêlant traditions et modernité. Nous proposons au fil des thèmes, 5 à 7 produits full size (pas d’échantillons) de marques françaises et américaines. Vous pourrez y trouver également des accessoires de mode à utiliser quotidiennement. Avec Nana Secrets Box, nos clientes ont l’opportunité de tester plusieurs produits puis de les acheter sur notre site internet. Nous mettons beaucoup de soin à fournir une belle expérience à nos clientes en entretenant un univers convivial, girly et glamour.

AO/ Choisir de Sublimer la femme noire et métissée? un pari très ciblé et risqué, n’est-ce pas ?

Léna : Un pari ciblé oui… mais risqué je ne pense pas. Puisque nous appartenons nous même à cette niche, il nous est facile de comprendre les besoins et les envies de notre clientèle et de la satisfaire.

Catherine : Effectivement, l’offre de Nanasecrets.com est ciblée car il était nécessaire de débuter par une niche. Etant donné que je fais partie de celle-ci, il me semblait plus logique de commencer par viser un marché auquel j’appartiens et que je connais bien.

AO/ Aujourd’hui Nana’Secrets c’est plus d’une dizaine de marques. Mais cela n’a pas dû être évident dans les débuts. Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez dû faire face tout au long de la création de votre entreprise ?

Ayaa_Opinion_Lena

Lena GNININVI @Randy_AyaaOpinion

Léna : normalement, les success story de start-up décrivent des débuts difficiles… Ce ne fut réellement pas mon cas. En effet, au lancement de Nana’Secrets, j’évoluais dans un écosystème  où j’avais un accès facile aux talents (Webdesigner, graphistes, conseillers financiers, blogueurs à audience…) et aux contacts nécessaires.

Finalement, j’ai pu démarrer l’entreprise, sans réel investissements. Comme quoi, des amis de qualité valent mieux que tout le cash du monde !

AO/ Racontez nous l’histoire de la réalisation de la première box ?

Léna : lol… l’idée  est vraiment venue le soir de Noel 2012. On venait de m’offrir un PC tout rose et il symbolisait tout mon envie d’épanouissement professionnel dans un univers lié à la beauté et au glamour.

Le soir même j’avais benchmarqué les principaux concurrents et rédigé une  roadmap. Les semaines qui ont suivi, j’ai contaminé mes proches avec mon obsession pour Nana’secrets et ils m’ont tous aidé à structurer le projet. 3 mois après, la première box naissait, avec les premières marques qui m’ont fait confiance sans hésiter : Lybertie ( by Ennelle Lawson), Karethic, Komoe, Ohiri Kreation & Ati Klaman.

AO/ Léna, vous nous avez confié il y a quelques jours, avoir récemment cédé la marque Nana’Secrets ?

Léna : J’ai reçu une offre d’emploi vraiment tentante en Côte d’Ivoire… ma nature d’entrepreneure fait que je choisis toujours la nouveauté dans l’inconfort à la stabilité dans le confort. Donc j’ai choisi de céder Nana’secrets et aller (re)découvrir l’Afrique.

AO/ Votre choix s’est porté sur Catherine Diomandé ? évidence ou choix mûrement réfléchi ?

Léna : J’ai envie de dire  les deux !!  Je voulais céder Nana’secrets à une personne plus structurée et moins impulsive que moi. Ensuite j’ai rencontré Catherine, qui a également une formation en Achats (comme moi), un métissage culturel ( comme moi) et une envie dévorante d’entreprendre ( comme moi)… Tous les critères étaient réunis et en plus le feeling était là… je lui ai donc cédé le bébé avec enthousiasme !

AO/ Avec vous Catherine aux commandes de Nana’secrets, des changements de stratégie sont-ils à prévoir ?

Oui, en effet. Tout d’abord, un premier changement a été effectué quand j’ai décidé de me concentrer en premier lieu sur les femmes noires et métisses et sur la box. Bientôt, je pourrai promouvoir l’Afrique auprès de personnes africaphiles. Les possibilités sont nombreuses.

10715822_10152675482098726_2002950118_n

AO/ Des projets dans lesquels on vous retrouvera Léna ? et d’autres projets dans lesquels vous travaillez Catherine?

Léna : Aujourd’hui, je pilote les achats Fashion & Cosmetics du site de e-commerce Jumia en Côte d’Ivoire. Je collabore également à un projet de foire autour de la cosmétique en Côte d’Ivoire… Je vous en dirai plus bientôt.

Catherine : Avec Nanasecrets.com, j’envisage de développer une communauté autour de la beauté des femmes noires et métisses.

AO/ On peut clairement voir dans le concept de Nana’Secrets une volonté de valorisation de la beauté autre qu’européenne et autre que standards de beauté. Mais à quelle problématique africaine Nana’Secrets réponds précisément?

Léna : Bien que la cosmétique «  ethnique » se soit réellement développée, j’ai remarqué que la femme noire est toujours à la quête de produits adaptés à ses besoins & ses envies. Nana’secrets vient aider la femme Afro à identifier les marques qui leur correspondent.

Catherine : Nana’Secrets a pour ambition de promouvoir la beauté des femmes noires et métisses et de les mettre en valeur car cela n’est malheureusement pas assez fait. 

AO/ Quels sont vos principaux critères de sélection des marques ? produits naturels ? qui respectent l’environnement ?

Léna : Quand je gérai Nana’secrets, je mettais l’accent sur les produits d’inspiration africaine ( donc qui utiliserait des matières premières africaines). Catherine a largement fait évoluer ce concept…

Catherine : Nous essayons de proposer à nos clientes des marques qu’elles ne connaissent pas ou qu’elles connaissent peu. Notre objectif est de coupler les produits modernes et traditionnels lorsque cela nous est possible.

10299034_812562342088347_3870872410285923240_n

Portrait chinois pour ne pas dire africain :)

AO/ Si vous étiez un pays africain ?

Léna : la Côte d’Ivoire… belle, africaine, moderne et pleine de promesses….

Catherine : La Côte d’Ivoire bien sûr, lol.

AO/ Si vous étiez une personnalité africaine célèbre ?

Léna : Magatte Wade ? peut-être…

Catherine : Nayenka Bell, j’adore cette artiste ! (artiste chanteuse métisse franco-ivoirienne)

AO/ Si vous étiez un style musical africain ?

Léna : Je serai un jazz avec des percussions africaines du style Richard BONA

Catherine : Mes parents viennent du nord et du sud de la côte d’ivoire. J’adore ces deux cultures mais je préfère les chants traditionnels du nord de la Côte d’Ivoire. Cependant, je ne sais plus comment s’appelle ce style musical…

AO/ Si vous étiez un plat africain ?

Léna : Foutou banane (pâte de banane plantain et de manioc) + sauce graine car j’ai aussi parfois cette dualité sucrée / épicée

Catherine : Du Placali (pâte de manioc fermenté) avec de la sauce Djoumblé  (gombos secs), avec des escargots et du poisson fumé ! C’est mon plat préféré !

AO/ Un dernier message aux lectrices et lecteurs d’Ayaa Opinion ?

Léna : Savourez la vie que vous avez quelle qu’elle soit..car l’herbe n’est verte que là où vous l’avez arrosée !

Catherine : Ayaa Opinion est un très bon magazine ! Merci d’avoir lu cet article et retrouvez sur notre site www.nanasecrets.com. 😉

————–-En savoir plus—————

– Facebook: https://www.facebook.com/Nanasecrets

– Twitter: https://twitter.com/Nanasecrets

Posté par :

Partager l'article